Prochaines représentations

Marché de Noel Montbeliard

Mazurka se produira aux "Lumières de Noël" de Montbéliard le Vendredi 9 Décembre 2016 de 19h à 20h, dans le chalet du Square Sponeck.

Chants et traditions de Noël en Pologne

Les kolendy.

Le mot ‘’koleda’’vient du latin  calendae ce qui signifie :le premier jour du mois. A l’origine,le ‘’koleda’’ était lié au premier jour de la nouvelle année. Peu à peu on associa plus spécialement le ‘’koleda’’ à la fête de noël.

Les chants de Noël polonais viendraient du milieu fransciscain. C’est Saint- François d’Assise qui, le premier, mit en scène la Sainte Famille, au creux d’une grotte ou d’une étable, avec les animaux familiers, l’enfant Jésus, les Rois Mages. Cette représentation emporta très vite un grand succès. Les chants qui accompagnaient ces mises en scène étaient très doux, souvent des berceuses. Nous en avons dans notre répertoire : ‘’Lulajze Jezuniu’’…’’Wsrod nocnej ciszy’’…

Plus tard, au XVII ème siècle les chants s’enrichissent de thèmes pastoraux : les petites gens , les bergers, s’en vont à Bethléem . Ce sont des airs pleins d’allégresse :’’ Dzisiaj w Betlejem’’… Przybiezeli do Betlejem’’…’’Bog sie rodzi’’…

Aujourd’hui nous disposons de plus de 500 ‘’koledy’’.Leur forme musicale s’adapte aux tendances actuelles. C’est pourquoi ils restent toujours très populaires .Nous reconnaîtrons les rythmes de polonaise,mazur, oberek,marche, blues , rock… Ils sont chantés pendant tout le temps de l’Avent et même jusqu’au 2 Février, jour de la Chandeleur .En Pologne, la Koleda est un phénomène culturel.

Le réveillon de Noël

Voici quelques souvenirs d’enfance de Maria, née en 1913, à Widelka, près de Rzeszow   venue en France en 1934 .A chaque retour de l’Avent son cœur était en Pologne. Tristesse et joie mêlées, elle revivait ces instants magiques.

« On faisait des décorations avec du papier crêpon et de la paille de seigle. La nuit de Noël on dormait par terre sur la paille et le foin, dans la grande pièce, pour rappeler la naissance de Jésus dans la paille. On chahutait , on se faisait gronder, mais on aimait bien !

Les adultes prédisaient le temps de l’année suivante avec des oignons et du sel.

Chez les riches, il fallait un repas avec douze plats différents (comme les douze apôtres) Nous, on faisait un repas sans graisse (carpe, sarrazin…).Papa faisait la prière avec nous puis il distribuait l’oplatek( pain azyme) avec ses vœux. Ensuite on partait à la messe de Minuit. L’église était pleine de monde. On chantait si fort ! On aurait dit que les murs allaient éclater !!

Après la messe de Minuit, le voisin donnait du pain aux vaches, mais pas mon papa.

Le jour de Noël on se levait de bonne heure. On ramassait la paille ; on balayait. Les enfants jetaient de l’avoine  « que Dieu la fasse pousser !... ».Les enfants allaient de maison en maison pour avoir quelques pièces. On mangeait chacun chez soi mais il y avait toujours une chaise vide chez les gens riches.

Le lendemain de Noël : Swieto Szczepan. Les enfants et les jeunes passaient dans les maisons, déguisés. Il y avait le diable, la mort, le juif, le roi Hérode. Les enfants chantaient des ‘’Kolendy’’. On leur donnait des pièces. »







Dernières représentations


Le 10 Juillet 2016 Ciechocinek (Pologne)








10 Janvier 2015 Desandans



Marché de Noel Montbeliard

Mazurka se produira aux "Lumières de Noël" de Montbéliard le Vendredi 19 Décembre de 19h à 20h, dans le chalet du Square Sponeck.

Chants et traditions de Noël en Pologne

Les kolendy.

Le mot ‘’koleda’’vient du latin  calendae ce qui signifie :le premier jour du mois. A l’origine,le ‘’koleda’’ était lié au premier jour de la nouvelle année. Peu à peu on associa plus spécialement le ‘’koleda’’ à la fête de noël.

Les chants de Noël polonais viendraient du milieu fransciscain. C’est Saint- François d’Assise qui, le premier, mit en scène la Sainte Famille, au creux d’une grotte ou d’une étable, avec les animaux familiers, l’enfant Jésus, les Rois Mages. Cette représentation emporta très vite un grand succès. Les chants qui accompagnaient ces mises en scène étaient très doux, souvent des berceuses. Nous en avons dans notre répertoire : ‘’Lulajze Jezuniu’’…’’Wsrod nocnej ciszy’’…

Plus tard, au XVII ème siècle les chants s’enrichissent de thèmes pastoraux : les petites gens , les bergers, s’en vont à Bethléem . Ce sont des airs pleins d’allégresse :’’ Dzisiaj w Betlejem’’… Przybiezeli do Betlejem’’…’’Bog sie rodzi’’…

Aujourd’hui nous disposons de plus de 500 ‘’koledy’’.Leur forme musicale s’adapte aux tendances actuelles. C’est pourquoi ils restent toujours très populaires .Nous reconnaîtrons les rythmes de polonaise,mazur, oberek,marche, blues , rock… Ils sont chantés pendant tout le temps de l’Avent et même jusqu’au 2 Février, jour de la Chandeleur .En Pologne, la Koleda est un phénomène culturel.

Le réveillon de Noël

Voici quelques souvenirs d’enfance de Maria, née en 1913, à Widelka, près de Rzeszow   venue en France en 1934 .A chaque retour de l’Avent son cœur était en Pologne. Tristesse et joie mêlées, elle revivait ces instants magiques.

« On faisait des décorations avec du papier crêpon et de la paille de seigle. La nuit de Noël on dormait par terre sur la paille et le foin, dans la grande pièce, pour rappeler la naissance de Jésus dans la paille. On chahutait , on se faisait gronder, mais on aimait bien !

Les adultes prédisaient le temps de l’année suivante avec des oignons et du sel.

Chez les riches, il fallait un repas avec douze plats différents (comme les douze apôtres) Nous, on faisait un repas sans graisse (carpe, sarrazin…).Papa faisait la prière avec nous puis il distribuait l’oplatek( pain azyme) avec ses vœux. Ensuite on partait à la messe de Minuit. L’église était pleine de monde. On chantait si fort ! On aurait dit que les murs allaient éclater !!

Après la messe de Minuit, le voisin donnait du pain aux vaches, mais pas mon papa.

Le jour de Noël on se levait de bonne heure. On ramassait la paille ; on balayait. Les enfants jetaient de l’avoine  « que Dieu la fasse pousser !... ».Les enfants allaient de maison en maison pour avoir quelques pièces. On mangeait chacun chez soi mais il y avait toujours une chaise vide chez les gens riches.

Le lendemain de Noël : Swieto Szczepan. Les enfants et les jeunes passaient dans les maisons, déguisés. Il y avait le diable, la mort, le juif, le roi Hérode. Les enfants chantaient des ‘’Kolendy’’. On leur donnait des pièces. »






Fête de la musique Montbéliard 21 Juin 2014

Animation de la Braderie de Montbéliard 20 Juin 2014




 


Ce dimanche 18 Mai, la chorale et l’orchestre sont allés prendre l’air des hauteurs, à Morteau, à l’invitation de la chorale Sine Nomine de cette ville. Matinée fraîche et ensoleillée, temps magnifique et les beaux troupeaux des vaches montbéliardes dans les pâturages…. Dès 10 heures nous étions à l’église de Montlebon pour deux heures de mise en voix et de mise au point du concert. La pause de midi nous réunit ensuite à la MJC de Morteau autour d’un sympathique buffet bien garni. Puis le moment de liberté du début d’après-midi  permit à certains de monter,  en voiture, jusqu’au belvédère du Mont-Vouillot (1141m) pour apprécier le panorama sur la vallée de Morteau.

Le concert nous a rassemblés à 17 heures dans  l’église, bien remplie  par un public chaleureux qui n’a pas ménagé ses applaudissements aux deux chorales. Au cours du pot de l’amitié qui terminait cette belle journée les musiciens de MAZURKA ont ressorti leurs instruments et c’est en chansons que nous nous sommes  séparés :

‘’Do widzenia, do milego zobaczenia !!’’

Commentaire de notre benjamine, Anne-Claude, dont c’était la première sortie : « Je me suis régalée !!! et pas seulement avec la saucisse et le jambon ! »


Marché de Noel de Montbéliard Décembre 2013


Rencontre de Chorales Blamont


Fête de la musique Montbéliard 21 Juin 2013

MArché de Noel de Montbéliard 14 Décembre 2012

"Soirée Dansante Polonaise"

le Samedi 31 Mars 2012 Salle des fêtes de Sainte Suzanne.


"Voeux des anciens" le 15 Janvier 2012 MALS Sochaux (Doubs).




Marché de Noel Montbeliard

Mazurka s'est produit au "Marché de Noël" de Montbéliard le Vendredi 9 Décembre de 19h à 20h, dans le chalet Square Sponeck.



Chants et traditions de Noël en Pologne

Les kolendy.

Le mot ‘’koleda’’vient du latin  calendae ce qui signifie :le premier jour du mois. A l’origine,le ‘’koleda’’ était lié au premier jour de la nouvelle année. Peu à peu on associa plus spécialement le ‘’koleda’’ à la fête de noël.

Les chants de Noël polonais viendraient du milieu fransciscain. C’est Saint- François d’Assise qui, le premier, mit en scène la Sainte Famille, au creux d’une grotte ou d’une étable, avec les animaux familiers, l’enfant Jésus, les Rois Mages. Cette représentation emporta très vite un grand succès. Les chants qui accompagnaient ces mises en scène étaient très doux, souvent des berceuses. Nous en avons dans notre répertoire : ‘’Lulajze Jezuniu’’…’’Wsrod nocnej ciszy’’…

Plus tard, au XVII ème siècle les chants s’enrichissent de thèmes pastoraux : les petites gens , les bergers, s’en vont à Bethléem . Ce sont des airs pleins d’allégresse :’’ Dzisiaj w Betlejem’’… Przybiezeli do Betlejem’’…’’Bog sie rodzi’’…

Aujourd’hui nous disposons de plus de 500 ‘’koledy’’.Leur forme musicale s’adapte aux tendances actuelles. C’est pourquoi ils restent toujours très populaires .Nous reconnaîtrons les rythmes de polonaise,mazur, oberek,marche, blues , rock… Ils sont chantés pendant tout le temps de l’Avent et même jusqu’au 2 Février, jour de la Chandeleur .En Pologne, la Koleda est un phénomène culturel.

Le réveillon de Noël

Voici quelques souvenirs d’enfance de Maria, née en 1913, à Widelka, près de Rzeszow   venue en France en 1934 .A chaque retour de l’Avent son cœur était en Pologne. Tristesse et joie mêlées, elle revivait ces instants magiques.

« On faisait des décorations avec du papier crêpon et de la paille de seigle. La nuit de Noël on dormait par terre sur la paille et le foin, dans la grande pièce, pour rappeler la naissance de Jésus dans la paille. On chahutait , on se faisait gronder, mais on aimait bien !

Les adultes prédisaient le temps de l’année suivante avec des oignons et du sel.

Chez les riches, il fallait un repas avec douze plats différents (comme les douze apôtres) Nous, on faisait un repas sans graisse (carpe, sarrazin…).Papa faisait la prière avec nous puis il distribuait l’oplatek( pain azyme) avec ses vœux. Ensuite on partait à la messe de Minuit. L’église était pleine de monde. On chantait si fort ! On aurait dit que les murs allaient éclater !!

Après la messe de Minuit, le voisin donnait du pain aux vaches, mais pas mon papa.

Le jour de Noël on se levait de bonne heure. On ramassait la paille ; on balayait. Les enfants jetaient de l’avoine  « que Dieu la fasse pousser !... ».Les enfants allaient de maison en maison pour avoir quelques pièces. On mangeait chacun chez soi mais il y avait toujours une chaise vide chez les gens riches.

Le lendemain de Noël : Swieto Szczepan. Les enfants et les jeunes passaient dans les maisons, déguisés. Il y avait le diable, la mort, le juif, le roi Hérode. Les enfants chantaient des ‘’Kolendy’’. On leur donnait des pièces. »


"Mandeure" le Dimanche 23 Octobre.





"Marché du Monde"
le Dimanche 2 Octobre à Bourogne (Territoire de Belfort).

L’ambiance était chaude, à Bourogne, en cette radieuse journée  d’arrière-saison.

Des associations de la région présentaient, à l’intérieur de la salle des fêtes et sur la place, des stands d’artisanat,

variés et très colorés. MAZURKA était présent et à l’heure du repas, l’odeur des Zapiekanki polonais rivalisa
avec celle de la cuisine Thaï. Les pâtisseries polonaises eurent également beaucoup de succès.



L’orchestre de MAZURKA et ses chanteurs animèrent l’après- midi de leurs musiques et de leurs chants.
Une manifestation fort sympathique qui favorise les échanges amicaux et fait découvrir le rôle important des
bénévoles dans les associations.



"Fête de la Musique"
le m
ardi 21 Juin 2011 à Montbéliard.




"Gala annuel" le 13 Février 2011

 

gala mazurka

Spectacle qui a présenté une grande partie du répertoire du groupe Mazurka:

Danses du groupe des adultes, du groupe des enfants, chants interprétés par la chorale, agrémentés de "morceaux" choisis par les musiciens.



















Le groupe invité était "The Glorius Gospel Singers".






30 Octobre 2010 : Un week - end chez les Ch'tis !

 

Il se préparait depuis longtemps, ce week-end à Henin-Beaumont ! Dès que l’invitation pour un grand gala folklorique a été lancée, en 2009, par la Maison de la Polonia de France, Mazurka a adhéré au projet.


henin beaumont

Samedi 30 Octobre, départ en bus, dans la fraîcheur de l’aube. Notre chauffeur attitré, Marie- Andrée, nous dépose en début d’après-midi à Henin- Beaumont, après un voyage sans histoire  de 580 km. Le chorégraphe Thierry Houtput nous accueille et nous voici aussitôt replongés dans l’ambiance du festival de Rzeszow (festival mondial des groupes polonais de l’étranger qui a lieu tous les deux ans en Pologne). Les instruments qui s’accordent, les micros que l’on règle, les entrées et sorties que l’on met au point (''jeszcze raz’’), les chants qui éclatent ici ou là, repris en chœur par tous…

Pas de doute : l’ambiance y est ! On va « faire la fête ».

Le spectacle donné en soirée sera de toute beauté, chaque groupe mettant toute son énergie dans l’exécution de ses plus belles danses. Au total, ce sont 300 danseurs, chanteurs et musiciens de 10 groupes*, qui donneront le meilleur d’eux-mêmes pour un spectacle haut en couleurs et d’une grande qualité technique.

Après le spectacle, tous les participants se retrouvèrent à la salle des fêtes autour d’un sympathique bigos. Les musiciens étaient là pour chauffer la salle et lancer les chants populaires repris par tous. A 3 heures du matin la fatigue du soir était envolée et les danseurs-danseuses avaient à nouveau des fourmis dans les jambes. Quel plaisir de voir cette belle jeunesse ‘’s’éclater‘’ sur les rythmes imposés par les musiciens déchaînés.

Quelle ambiance ! On s’en souviendra longtemps !

Mais tout a une fin ! Le lendemain matin  une messe rassemblait une dernière fois les groupes folkloriques à l’église Saint Stanislas de Dourges.

Puis nous avons repris, en début d’après- midi,  le chemin de la Franche- Comté, enchantés de notre week-end et nous promettant de nous revoir un jour ou l’autre. Et pourquoi pas l’année prochaine à Rzeszow ? Do widzenia !

* 8 groupes français, un groupe belge,une groupe venu de Pologne.


Quelques réactions à chaud :


"Nous avons apprécié l’accueil, la convivialité et l’ambiance toute particulière dans cette région où la culture et la langue polonaises sont encore très vivaces, très présentes"

"Simplicité, gentillesse"

"Félicitations pour l’organisation"

"Ce qui m’a surpris, c’est la grande diversité des danses et des costumes. Je n’ai jamais vu autant de costumes différents dans un festival"

"Nous avons apprécié la qualité des groupes et notamment des orchestres. Chaque groupe avait son orchestre, ce qui devient rare à notre époque"

"Je me suis sentie en Pologne. C’est un ‘’petit Rzeszow’’ le temps d’un week- end..."

"Une rencontre qui nous dynamise, nous donne envie de nous perfectionner et d’améliorer notre prestation..."

"Simplicité et gentillesse: les gens du nord ont dans le coeur le soleil qu'ils n'ont pas dehors"